Vélotaf au petit matin

Pliage du Brompton

Mine de rien cela fait 2 mois que le canari jaune m'a été volé. Et voici donc deux mois qu'à la place j'utilise quotidiennement le Brompton. Le Brompton c'est l'arme multimodale absolue. L'engin magique qui, en moins de 30 secondes, transforme un bloc métallique abstrait du volume d'une petite valise à roulettes en un vélo efficace et agréable à chevaucher.

C'est l'occasion de faire un petit bilan après presque trois ans d'utilisation régulière de ce vélo hors du commun.

Brompton

Il convient de commencer par les présentation, car si pour de nombreux CQ (Cycliste Quotidien) le Brompton est une vieillle connaissance, Cette marque a toutes les chances d'être inconnue du commun des mortels. Cette entreprise du Royaume-unis s'est forgée une réputation méritée en se spécialisant dans la fabrication de vélo pliants. Le concept n'est pas neuf, Mais dans le cas de Brompton on peut sans trop se tromper parler d'oeuvre d'art tant la réalisation approche l'excellence sans empiler les compromis. Le Brompton il faut bien le concéder cumule les points forts.

Brompton rivalise avec les clochers de Tournai

Tout d'abord ce qui fait que ce vélo est ce qu'il est. Un engin qui se plie en un volume particulièrement modeste. Avec pas moins de 5 éléments mobiles ou articulés, ce vélo une fois replié se glisse partout aussi bien que partout. Parce que c'est évidemment tout l'atrait de l'engin qui peut sans problème s'emporter dans le train, le bus, le métro, le tram, les immeubles, les magasins, le bateau, la caravane, la tente et même se ranger facilement dans le coffre d'une automobile. J'ai déjà quasiment tout essayé. Ca fonctionne.

Le second atout, c'est la facilité avec laquelle il se plie et se déplie. Moins de 30 secondes dans un sens comme dans l'autre. Certes les débuts sont un tout petit peu laborieux car il y a quelques astuces à assimiler. La démo en magasin et quelques essais sous le regard expert du vendeur sont les bienvenus pour corriger les premiers gestes. Et une fois la base acquise le mouvement vient naturellement.

Brompton à la place Poelaert

Troisème atout, son transport une fois replié. Il y a quasiment autant d'écoles qu'il y a de posseseurs de Bromptons. Porté, poussé, tiré, brouetté. C'est une affaire de goût et de circonstances. On notera les 4 roulettes astucieusement positionnées sur le porte bagage, et qui une fois replié se situent sous le vélo. De sorte qu'il suffit de pousser ou tirer le vélo par la selle pour le faire progresser sans effort sur les sols durs. Et aussi la tige de selle qui lorsqu'elle se rentre, verouille le vélo qui ne risque pas de se déplier intempestivement. La même tige de selle entièrement rentrée sert de frein empèchant le vélo posé sur ses roulettes de dévaler les pentes ou de réagir au roulis des transports en commun.

Quatrième atout, mais celui-ci l'est surtout par rapport aux autres vélo de cette catégorie, le Brompton est un bon vélo. Bon dans le sens ou il permet d'effectuer agréablement des déplacements de moyenne distance. Et par moyenne distance je songe à une quinzaine de kilomètres. Au delà, cela reste possible, mais le vélo devient le moyen de transport principal et l'on sort de la multi-modalité. Or pour cet usage, d'autres types de bicyclettes sont mieux adaptées.

Brompton

Cinquième atout, le Brompton est robuste. Après trois ans d'utilisation, et bine plus de mille kilomètres à son guidon, je ne déplore que deux avaries. Une crevaison, et une fixation défectueuse de la dynamo servant à la production d'électricité. Ce point qui est sans doute une faiblesse devrait d'ailleurs être prochainement résolu par l'installation d'une dynamo placée dans le moyeu de roue.

Un sixième, A moins de traverser la gare du midi à Bruxelles ou il devient presque commun, ce vélo ne laisse personne indiférent. Son architecture hors du commun fait tourner les têtes, et lorsque, sur un marché, face à l'étal d'un commerçant, je replie l'arrière en quise de béquille, nombreux sont ceux qui scrutent le vélo avec l'air de se demander "mais comment ça peut bien fonctionner ?". Je ne sais pas ce que ça vaut comme attrape "meuf" ou attrape "mec", mais pour capter les regards, ça vaut bien un cabriolet. Et en plus on est proche des gens pour engager la conversation.

DSC05320

En faire le bilan c'est aussi évoquer les faiblesses et les défaut de l'engin. Tout d'abord son poids qui n'est pas anodin. Onze kilo quand même. Et plus s'il reçoit des accessoires. Bien que facile à porter, au dela d'un volée d'escalier à négocier, cela peut devenir assez vite pénible. Conscient de ce souci brompton propose une version qui remplace l'acier par du titane plus léger. Mais cela vient gonfler le second inconvénient qui est le prix du vélo.

l'achat d'un Brompton il faut bien l'admettre fait mal au portefeuille. Il faut compter une gros billet de 1000€ pour la version de base. C'est le prix à payer pour à la fois utiliser un vélo fabriqué et assemblé sur le continent européen, et à la fois pour disposer d'un véhicule qui rassemble vraiment les qualités évoquées plus haut. Comparé à la concurence c'est deux et même trois fois plus cher.

Brompton_col_iseran

Les petites roues sont malaisées lorsque le sol est accidenté ou fuyant. Ce vélo est clairement prévu pour rouler sur les sols durs et réguliers. L'utiliser sur les pavès est une punition. Heureusement, l'articulation entre l'avant et l'arrière du vélo comporte un tampon d'élastomère qui vient aténuer sensiblement les vibrations des sols rugueux.

Par rapport à un vélo classique le Brompton est moins stable. Ca ne veut pas dire instable, loin s'en faut. Je me souviens avoir dévalé des pentes à des allures hors norme sans avoir l'impression de forcer les limites du vélo. En contrepartie c'est un vélo très vif, et qui s'avère un redoutable outil pour se faufiler entre les obstacles. Remonter une files de voiture ou partager un trotoir avec les piétons. C'est un exercice ou il est très à l'aise.

En conclusion, ce vélo est doté d'un potentiel étonnant qu'il est difficle de deviner avant de l'utiliser. Comme la plupart des autres Bromptonistes, je suis sous le charme, et je crois que si je devais n'en conserver qu'un ce serait celui-là tant il est celui qui offre le plus large éventail de possibilités.

Crazy, awesome tandem Brompton

J'ai déjà utilisé mon brompton pour:

  • Aller prendre le train
  • Aller prendre le bus
  • Aller prendre le métro
  • Eviter les embouteillage des grandes villes en stationnant la voiture en péripherie
  • conduire la voiture de quelqu'un quelques part et rentrer en utilisant les transports multi-modaux
  • Aller faire des courses
  • D'un bateau aller faire des courses ou du tourisme aux escales
  • Rejoindre un rendez-vous
  • Particper aux masses critiques
  • Manifester ici, , ou encore
  • Me promener

Folding Recumbent

D'autres l'utilisent aussi pour:

  • Voyager
  • Le transformer en velo couché
  • Ou en tandem
  • Ou le transporter sur un autre vélo

Enfin quelques liens pour qui voudrait en savoir plus

Xtracycle + Brompton