Roudotages

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entries pour Mot-clé "gracq"

Fil des billets - Fil des commentaires

Le tourne à droite est gravé dans le marbre

dimanche, octobre 7 2012, par Roudou

Tourne à droite Le 24 septembre dernier , le moniteur belge a publié la loi prévoyant le dispositif dit du "tourne à droite". Sanctionné par les panneaux B22 et B23, A certaines conditions, cette loi permet aux cyclistes de tourner à droite ou de continuer tout droit au carrefours sanctionnés par un feu tricolore alors que celui-ci est au rouge.

Il est prudent de rappeler que cette liberté n'est pas généralisée, et que seul les carrefours équipés des panneaux B22 et B23 autorisent cette pratique. Il est aussi nécessaire de mentionner que si ma manœuvre est permise, la priorité reste aux piétons et aux autres véhicules engagés sur la chaussée.

Références

B22 B23

Point noir n° 87

dimanche, septembre 9 2012, par Roudou

A peine le point un point noir est résolu qu'un nouveau fait son entrée dans le catalogue. Il y a deux ans, dans le but de rendre le pont de Ghlin praticable pour les cyclistes, le Gracq avait obtenu que les bordures seraient rabotées imposant la cohabitation des cyclistes et des piétons sur le trottoir. Une solution bancale car c'était faire payer aux piétons le prix de la sécurité des cyclistes. C'était le compromis minimum en attendant mieux.

En guise de mieux, depuis quelques semaines, des travaux sont en cours à l'entrée du pont, au bout de la rue de l'Université face au bâtiment d'un concessionnaire automobile. Le trottoir est élargit, la courbe de la route adoucie, mais dans la foulée le trottoir reprend des hauteurs et est devenu inaccessible pour les cyclistes qui remontent la rue de L'université.

De ce que les cyclistes sont sensés faire maintenant, rien ne l'indique.

L'outil du Gracq de gestion des points noirs

Le Gracq élabore un outils de signalisation et de suivi des points noirs. Les points noirs sont les endroits fréquentés par les cyclistes qui réclament des aménagements destinés à adapter la voirie à leur conditions de déplacements. L'interface est ouverte à tous. Si vous êtes cycliste à Mons, n'hésitez pas à l'utiliser pour dénoncer des problèmes. Si le Gracq ne peut promettre une résolution immédiate, ce répertoire et à l'heure actuelle le meilleur moyen pour faire en sorte que les problèmes ne soient pas oubliés.

Balade du Gracq pour la journée du temps libre

dimanche, septembre 2 2012, par Roudou

IMG_2143

A l'occasion de la journée du temps libre au Wauxhall de Mons, le Gracq y tenait un stand et organisait un ballade en vélo qui a permi à des personnes de toutes les tranches d'âge de partir à la découverte de la ville de Mons.

Le rond-point de la mort qui tue

vendredi, août 13 2010, par Roudou

rond point communiquant (NYONS,FR26)

C'est un fait divers qui aurait pu être tragique, mais qui ne l'a pas été qu'est venue la confirmation. Les rond-points automobiles sont des zones de mort pour qui est piéton ou cycliste. L'évènement ne s'est heureusement soldé que par une grosse frayeur, deux grands coups de freins, et la vocifération de noms d'oiseaux libérateurs de part et d'autre.

Considérez un rond point prioritaire. Il est aménagé pour simplifier la gestion des carrefours. Il sécurise et fluidifie le traffic automobile. Ce qui a pour première effet que le conducteur d'une automobile ne doit véritablement s'inquiéter que de ce qui occupe sa gauche. Une seconde conséquence c'est qu'il peut aborder le carrefour plus vite. De l'autre côté nous avons un aménagement cycliste qui se borne à ajouter simlpement une bande cyclable à droite en bordure de chaussée comme on le ferait sur n'importe quelle route. Ce sont là tous les ingrédients d'un drame potentiel.

Le cycliste à droite, l'automobiliste qui regarde à gauche. Le premier continue sur le rond-point tandis que le second prend la voie de droite. Et c'est le crash. Pourtant le cycliste n'est pas un sauvage. L'automobiliste n'est pas un chauffard. Ils sont tous les deux bêtement victimes d'une infrastructure mal conçue. Et c'est forcément le cycliste qui en paye le prix fort.



Pour résoudre l'équation sans laisser de cycliste sur le bitume, il convient pour celui-ci de négliger l'aménagement qui est prévu pour lui, Il doit se comporter comme une automobile. Prendre sa place dans le trafic et occuper le terrain. Et durant la manoeuvre de faire les gestes qu'il faut pour indiquer clairement ses intentions à ceux qui suivent.

Pour sensibiliser les cyclistes à ce danger, et on l'espère aussi un tout petit peu les automobilistes, le Gracq a dernièrement mis en ligne une première série de clips mettant en scène un certain Raph Ancel. Leur rôle est de promouvoir l'utilisation du vélo et surtout d'éduquer les cyclistes aux comportements qui vont assurer leur sécurtié. La gestion des ronds-points en occupe le quatrième et momentanément (on l'espère) le dernier volet.

Les autres clips sont visibles sur le site de Raph Ancel avec une mention particulière pour l'épisode SUL qui vaut son pesant d'harmonica.